Devenir évaluateur

Et si vous deveniez expert évaluateur pour les programmes européens ? Cette démarche présente plusieurs avantages et permet notamment de mieux comprendre les attentes de la Commission européenne.
Devenez expert pour les programmes européens

Les propositions répondant à des appels à projets européens sont évaluées par des pairs. La Commission européenne recherche ainsi des experts scientifiques aux profils variés pour constituer des panels qui sont régulièrement renouvelés. Pour être sollicité comme expert évaluateur, il faut s'inscrire au préalable auprès de la Commission européenne.

Comment les projets sont-ils évalués ?

Les projets Horizon Europe sont évalués par les pairs. L'évaluation repose sur trois critères : l'excellence, l'impact et la qualité de la mise en œuvre.

Les projets Erasmus+ sont également évalués par les pairs. Leur évaluation repose sur quatre critères : la pertinence du projet, la qualité du projet et de sa mise en œuvre, la qualité du partenariat et les arrangements de coopération, et l'impact.

Pourquoi s'inscrire comme expert évaluateur de projets européens ?

La 2PE encourage vivement cette démarche qui présente plusieurs intérêts : 

  • Mieux comprendre les attendus européens : devenir expert évaluateur permet d'appréhender les rouages et l’appréciation des critères d’évaluation des projets européens et d'identifier les points forts d’une proposition gagnante ;
  • Construire ou étoffer son réseau : cette démarche est aussi l'occasion d'échanger avec des experts européens et internationaux de différentes disciplines et aux profils variés ;
  • Effectuer une veille et affiner ses connaissances : évaluer les projets est un moyen d'actualiser son état de l’art scientifique et technique. L'analyse de propositions de qualité s'avère stimulante sur le plan intellectuel.

La rémunération s'élève à 450 € par jour de mission (ou par dossier), somme à laquelle s'ajoute les frais de mission (déplacement à Bruxelles).

Comment s'inscrire ?

L'inscription se fait en deux étapes :

Certains profils sont plus particulièrement recherchés par la Commission européenne : les expertises business/innovation, les expertises transversales (éthique, gestion des données, questions de genre...) et les évaluatrices.